Retour   Retour   Retour   Retour   Retour
  Retour   Retour   Retour   Retour   Retour

Les complications

contenu mis à jour le 19/10/2015

Un diabète pas ou mal soigné peut entraîner des complications :

  • oculaires avec en particulier atteinte de la rétine ou rétinopathie;
  • cardiovasculaires avec atteinte :

-du cœur : angine de poitrine, infarctus du myocarde,
-des artères à destination du cerveau : accidents vasculaires cérébraux,
-des artères des membres inférieurs : artériopathie;

  • nerveuses avec atteinte, le plus souvent, des nerfs des membres inférieurs : polynévrite ou neuropathie;
  • rénales : néphropathie.

Les complications du diabète pouvant être très graves, il est donc essentiel d’être attentif à leur survenue et à leur prise en charge.

Quelques chiffres :

Selon une étude, on estime qu’en 2007 en France :

  • 460 000 personnes diabétiques ont une complication coronarienne;
  • 370 000 ont reçu un traitement de la rétine par laser;
  • 220 000 ont eu un mal perforant plantaire;
  • 88 000 ont perdu la vue d’un œil;
  • 9 000 sont dialysées ou ont eu une greffe de rein.

Source : Résultats de l’étude Entred  2007

Complications oculaires

La complication la plus fréquente est la rétinopathie, c’est-à-dire l’atteinte de la rétine.

L’hypertension artérielle et l’hyperglycémie endommagent les vaisseaux sanguins au niveau de la rétine. Cette rétinopathie est une cause de la malvoyance et la première cause de cécité en France. Elle reste cependant silencieuse pendant plusieurs années.

Les affections au niveau du cristallin peuvent avoir lieu : c’est la cataracte. Elle est la troisième complication oculaire après la rétinopathie et l’œdème maculaire. Cette maladie apparaît généralement chez les personnes âgées mais son développement est plus rapide chez les personnes atteintes de diabète.

Prévention :

L’équilibre glycémique et l’équilibre de la tension artérielle diminuent le risque de développer des complications ophtalmiques.

  • 1 bilan par an chez l’ophtalmologue au minimum est conseillé.

 

Source: Direction médicale de Dinno Santé

Mentions légales: https://www.dinnosante.fr/fre/12/cgu?mobile_bloc=footer

Complications cardiovasculaires

L’artériopathie tout comme la coronaropathie se caractérise par un dépôt progressif de cholestérol dans les artères qui finissent par se rétrécir et ne plus laisser passer l’afflux de sang vers les organes.

L’artériopathie des membres inférieurs est une atteinte souvent rencontrée chez les patients diabétiques.

Le diabète n’est pas le seul facteur de risque de développer des complications cardiovasculaires. En plus d’une hyperglycémie prolongée, le tabac, l’excès de cholestérol, l’hypertension artérielle ou encore l’âge jouent un rôle dans la survenue de ce type de complication.

Prévention :

La bonne gestion de son diabète, le suivi de sa tension artérielle et de son cholestérol seront de bons moyens de prévenir les risques de complications.

Une alimentation équilibrée, une activité physique régulière diminueront le risque de développer ces complications.

  • Un électrocardiogramme peut être prescrit par le médecin.

 

Source: Direction médicale de Dinno Santé

Mentions légales: https://www.dinnosante.fr/fre/12/cgu?mobile_bloc=footer

Complications rénales

Le diabète peut provoquer au niveau des reins l’apparition d’une néphropathie. Les complications au niveau des reins sont souvent silencieuses.

La néphropathie se caractérise par la perte de protéines dans les urines (protéinurie) et une altération de la fonction rénale.

Prévention :

Une hypertension artérielle est un terrain favorisant les complications rénales. Ceci est d’autant plus grave, que l’hypertension accentue l’atteinte rénale. Pour casser ce cercle vicieux, la tension artérielle doit être surveillée et traitée.

Une prévention adaptée basée sur une surveillance de la glycémie et de la tension artérielle, peut diminuer le risque de survenue et la gravité.

 

Source: Direction médicale de Dinno Santé

Mentions légales: https://www.dinnosante.fr/fre/12/cgu?mobile_bloc=footer

Complications nerveuses

Une glycémie élevée pendant une longue période peut entraîner des lésions des nerfs.

Ces lésions peuvent atteindre tous les nerfs, mais les nerfs périphériques sont les plus touchés : c’est la neuropathie périphérique.

Prévention :

Elle repose sur le meilleur équilibre glycémique possible et la surveillance au quotidien des symptômes.

 

Source: Direction médicale de Dinno Santé

Mentions légales: https://www.dinnosante.fr/fre/12/cgu?mobile_bloc=footer

Focus Pied diabétique

Les pieds du diabétique sont fréquemment exposés aux risques de complications. Ces complications sont liées aux atteintes neurologiques, vasculaires et aux infections.

La neuropathie

C’est une altération des nerfs. Elle a plusieurs conséquences :

  • une sécheresse cutanée favorisant la survenue de plaies ;
  • une perte de la sensibilité;
  • un déficit moteur pouvant entraîner des déformations extrêmes (pied de Charcot).

L’insensibilité est une problématique majeure du pied diabétique, puisqu’elle empêche la perception de la douleur. Le patient peut se blesser sans s’en apercevoir.

Les symptômes sont :

  • sensation de pieds chauds;
  • perte de sensibilité au niveau des pieds;
  • absence de réflexe au niveau du pied;
  • hyperkératose : épaississement de la peau.

Le diagnostic de la neuropathie est réalisé par le médecin, à l’aide de test simple recherchant la sensibilité au niveau des pieds.

L'artériopathie

Favorisée par le tabac et l’hypertension artérielle, l’artériopathie est caractérisée par une diminution progressive du diamètre des artères.

Les artères se bouchent, empêchant le transport vers les tissus de l’oxygène et des nutriments nécessaires au processus de cicatrisation.

Les blessures souvent non ressenties par le patient ne cicatrisent pas, ce qui augmente le risque d’infection.

Les symptômes sont :

  • douleurs au niveau des pieds ou des jambes au repos ou à la marche;
  • pieds froids;
  • pouls peu ou pas perçu.

Le dépistage de l’artériopathie se fait le plus souvent par un examen clinique. Un doppler ou une artériographie peuvent être demandés par le médecin.

L'infection

Du fait de la neuropathie et de l’artériopathie, des troubles trophiques peuvent apparaître au niveau des pieds.

Associées à une infection, ces lésions sont aggravées et peuvent entraîner des conséquences irréversibles : la gangrène voire l’amputation.

Les facteurs en cause : des chaussures mal adaptées, une hygiène des pieds insuffisante, un suivi non respecté chez le podologue

 

Source: Direction médicale de Dinno Santé

Mentions légales: https://www.dinnosante.fr/fre/12/cgu?mobile_bloc=footer