Quelques astuces pour manger moins salé !

  • Description de l'image

Le sel, ou chlorure de sodium, joue un rôle important dans notre organisme: il assure le bon fonctionnement du cœur (pression artérielle, volume sanguin) et des muscles.

Cependant, sa surconsommation peut avoir des effets négatifs, notamment chez les personnes diabétiques, particulièrement sensibles à l’hypertension.

Pour vous donner quelques repères, en moyenne nous consommons entre 8 et 9 g de sel par jour, alors qu’il est recommandé d’en consommer 5 à 6 g. En effet, il est très facile de dépasser ce seuil car 1 g de sel est contenu dans : une part de pizza, une poignée de chips ou une rondelle de saucisson.

Alors, que faire pour réduire sa consommation de sel ?

Donner du goût à ses plats autrement qu’avec du sel

Nous avons trop tendance à resaler nos plats avant même de les goûter ou bien à mettre une grosse quantité de sel dans l’eau de cuisson.

En cause, la peur d’avoir un plat fade… Il existe pourtant d’autres moyens de rehausser le goût de nos plats :

  • Les aromates tels que le thym, la ciboulette, les herbes de Provence ou encore le basilic qui sont disponibles toute l’année (lyophilisés, surgelés, séchés…).
  • Pensez aussi aux épices telles que le curry, le paprika ou encore la noix de muscade qui sauront rehausser vos plats… sans sel !
  • Enfin si vous aimez, n’hésitez pas à introduire, crus ou cuits, de l’ail, de l’oignon ou des échalotes qui agrémentent très facilement un plat.

Choisir les bons aliments

La plupart du sel que nous consommons ne vient pas du sel de table que nous ajoutons à nos plats. Il vient à 80 % du sel déjà présent dans les produits alimentaires que nous achetons (pain, plats cuisinés, soupes, biscuits…).

Pour en limiter la consommation il suffit de :

  • Regarder les étiquettes des produits et comparez les teneurs en sel de chacun. Notons que sur les emballages le sel peut avoir plusieurs dénominations, à savoir : sel, sodium, chlorure de sodium. A titre indicatif : 1 g de sodium représente 2,5 g de sel.
  • Limiter la consommation de plats préparés, souvent très salés.
  • Consommer de préférence des aliments « bruts » non modifiés et donc généralement moins salés.

Contrôler les excès

Les apéritifs représentent souvent des pics de consommation de sel. Une astuce peut être de remplacer les chips ou les gâteaux salés par des légumes de saison (tomates cerises, radis, céleri, bâtonnets de carotte…) à tremper dans une sauce au yaourt relevée avec des épices.

La charcuterie tel que le saucisson ou le jambon est également une source importante de sel et par conséquent doit être consommée occasionnellement.

A retenir ...

Le sel : il en faut mais pas trop… Gardez donc le réflexe de comparer les étiquettes des produits avant d’acheter et de goûter les plats avant de les saler, quitte à complétement enlever la salière de la table !

Et vous, avez-vous des astuces pour manger moins salé?

Agathe V., diététicienne-nutritionniste

Sources :
Organisation Mondiale de Santé
Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

 
 
 


1 commentaire

Vous voulez laisser un commentaire ?

Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

23/09/2014
posté par Micheline P.

que pensez vous du sel dit de régime à base de légumes.je suis diabétique 2 et je suis soigné pour l'hypertension.jutilise ce sel en pte quantité.merci

Les informations et outils mis à votre disposition par Dinno Santé, le sont à titre informatif. Ils ne se substituent en aucun cas aux recommandations de votre professionnel de santé.
Lisez également
Une envie de sucre…je fais comment ?
Alimentation Une envie de sucre…je fais comment ?

Le sucre n’est pas l’ami des diabétiques. Mais il est aussi synonyme, dans notre société, de beaucoup de plaisirs....

Resucrage : les 10 commandements
Au quotidien Resucrage : les 10 commandements

Se resucrer en cas d’hypoglycémie, c’est nécessaire : tout le monde le sait. Mais savez-vous bien vous resucrer ?