Greffe d'îlots de Langerhans, une nouvelle source d'insuline?

  • Description de l'image

Parmi les progrès attendus dans le traitement du diabète, la thérapie cellulaire, basée sur l'introduction  des cellules  bêta  dans  l'organisme, semble  être  l'une  des  voies  les  plus prometteuses bien qu'elle présente encore quelques limites d'ordre technique.

Pour  traiter  le  diabète,  l'une  des  principales  préoccupations  des  chercheurs  est  de  réussir  à fournir à l'organisme des cellules bêta fonctionnelles afin d'assurer la production de l'insuline. Plusieurs options sont actuellement étudiées par les chercheurs pour atteindre cet objectif.

Greffe de cellules bêta fonctionnelles

La première consiste à greffer à proximité  d’une  voie  sanguine des cellules d’îlots de Langerhans (qui contiennent entre autre des  cellules  bêta) productrices  d’insuline,  pour  libérer  de l’insuline  dans le  sang. Les îlots  de  Langerhans sont  préparés  au  laboratoire  à  partir  du pancréas d'un donneur. Ils sont injectés à plusieurs reprises au patient sur une durée courte.

  • Cette  thérapie  s’adresse  à  des  personnes chez  qui  le  diabète  est  installé  depuis  plusieurs années et n’est plus équilibré par l’insulinothérapie. Les cellules sont injectées dans la veine menant au foie. Elles s'y greffent et se mettent à produire de l’insuline.

Plusieurs patients ainsi traités  ont  pu  totalement interrompre  leur  traitement  par  insuline grâce  au  contrôle  de  leur glycémie par ces cellules bêta fonctionnelles. Le suivi de ces patients a montré que la fonction de ces cellules restait stable dans le temps (au moins 3 ans) avec le maintien d'un équilibre glycémique satisfaisant.
Cependant,  l'inconvénient  de  cette  technique  est  dû  à  la  nécessité  d'un  traitement immunosuppresseur lourd pour éviter le rejet de greffe et une surveillance régulière.

  • Des essais sont toujours en cours pour améliorer les techniques d'isolement des îlots, de greffe et des traitements associés. Des nouveaux sites d'injections comme les muscles de l'avant-bras sont également en test.

Greffe des cellules précurseurs des cellules bêta pancréatiques

Actuellement en cours d'étude, cette deuxième option thérapeutique consisterait à greffer chez les patients diabétiques des cellules progénitrices des cellules bêta, c'est-à-dire des cellules qui après  transformation,  selon  des  conditions  précises  et  strictes,  vont  donner  naissance  à  des cellules bêta matures et productrices d'insuline. Les recherches s'orientent également vers la production des cellules bêta à partir de cellules souches adultes.

  • Ces recherches sont au stade d'expérimentation animale et peuvent servir de modèles d'études pour  mieux  comprendre  le  dysfonctionnement  des  cellules  bêta  et  pour  tester  de  nouvelles molécules thérapeutiques.
Source : Inserm - Sciences et Santé - N°12- Janvier-Février 2013