Adolescence : comment trouver le traitement qui me va ?

  • Description de l'image

Le traitement du diabète, avec ses soins à faire plusieurs fois par jour, est une contrainte qu’on ne peut pas éviter. Si vous éprouvez des difficultés à vous motiver, sachez que les moyens thérapeutiques peuvent évoluer.

Des alternatives pour traiter son diabète

Le progrès technique dans le diabète, et l’amélioration des remboursements par l’Assurance Maladie, permettent aujourd’hui d’envisager de traiter et de suivre son diabète presque sans piqûres : un capteur du glucose en continu pour suivre en temps quasi réel son taux de glycémie et de nouveaux modèles de pompe à insuline pour effectuer son traitement.

Entre la pompe et les auto-injections, il existe aussi l’i-port, disponible en France depuis quelques années. Ce système est un port d’injections dans lequel vous pouvez effectuer plusieurs injections sous-cutanées par jour. 

Prendre les bonnes décisions

Comment trouver la bonne solution, celle qui vous motivera et vous rendra la vie plus légère ? Votre diabétologue, ou votre pédiatre, peut bien sûr vous aider : il dispose à la fois de l’information complète sur le traitement et d’historique de votre maladie. Mais aussi toute son équipe : infirmier(-ère)s, psychologues, diététicien(ne)s… Vous pouvez demander un rendez-vous à l’un de ces professionnel(le)s de santé pour évoquer la maladie et obtenir des conseils.

Vous pouvez aussi compter sur l’association « Aide aux Jeunes Diabétiques » qui propose des publications spéciales pour les jeunes, mais aussi des colonies de vacances ou des clubs de famille. Pour les adultes, c’est la Fédération Française des Diabétiques qui prend le relais. Des groupes de parole sont souvent proposés dans les services de diabétologie et en médecine de l’adolescent. Certains sites internet peuvent également être utiles pour entrer en contact avec d’autres jeunes atteints de diabète. Le site Fil Santé Jeunes, notamment, propose un forum supervisé.

Voir les bons problèmes ! 

Il y a encore une piste à explorer : celle d’un médecin spécialisé, non dans le diabète, mais dans l’adolescence. Voyez s’il existe, près de chez vous, une maison des adolescents, où vous pourrez trouver du soutien. En effet, si vous êtes mal par rapport au traitement de votre diabète, ce n’est peut-être pas le traitement qui est en cause… mais tout le reste de ce que vous traversez au quotidien, et qui font que le traitement est devenu « la goutte de trop ».

On le voit, il y a plein de pistes pour agir et retrouver un bon équilibre avec la maladie. Et ça vaut le coup parce qu’après tout, pour un diabétique, mieux vaut ne pas avoir à souffrir des conséquences d’un traitement mal géré, non ?

 

Pour les ados qui veulent faire le point sur les options de traitement qui existent, toutes les informations sont ici.