Mon enfant diabétique grandit : comment trouver ma place ?

  • Description de l'image

Quand votre enfant est diagnostiqué tout petit, il est naturel les premières années de gérer son traitement de a à z.

C’est lourd, mais aussi rassurant ! C’est pourquoi quand l’enfant grandit et commence à pouvoir gérer seul ses mesures de glycémie et l’injection de son insuline, les sentiments sont souvent mitigés.

Comment pouvez-vous surveiller que tout va bien sans être invasif, et accompagner sans infantiliser ?

Pas trop d’inquiétude

Deux ans après le diagnostic, les enfants savent normalement faire tous les gestes pour se traiter : mesurer leur glycémie et injecter leur insuline ou gérer leur pompe.

Ils ont appris simplement en regardant les adultes grâce aux formations dispensées par l’infirmière d’éducation. Cela ne veut pas dire qu’ils sont capables de le faire seuls : votre présence reste bien entendu nécessaire.

Mais quand l’enfant est prêt et qu’il en a envie, il est tout à fait capable de gérer lui même son traitement.

Votre rôle est donc de ne pas forcer les choses, de vous adapter au rythme de l’enfant et surtout de ne pas faire du diabète le point central de la vie de l’enfant.

L’administration du traitement doit prendre 1 minute au maximum, quatre fois par jour, pour vérifier sa glycémie et injecter de l’insuline. Si l’enfant est équipé d’une pompe, c’est encore plus court !

Plus le traitement est envahissant aux yeux de l’enfant, moins il sera motivé pour le gérer par lui même.

Quelques pistes

  • Évitez surtout de faire une équivalence entre la maladie et son traitement. C’est l’inverse : le traitement est la clé pour être « comme tout le monde », puisque de l’hormone « insuline » chacun en possède…
  • Dès son jeune âge, laissez l’enfant agir lui-même autant que possible, mais en restant toujours à ses côtés. Laissez lui le temps de réfléchir et de faire ses choix.
  • Le carnet de glycémique papier ou électronique peut être extrêmement utile, si l’enfant l’utilise. Aussi, si l’enfant porte un système de mesure continue du glucose, il est important de le télécharger régulièrement afin de permettre un meilleur ajustement du traitement au rythme de vie de l’enfant.
  • Les applis qui vous permettent de recevoir sur votre smartphone (ou tablette) les résultats de la glycémie, peuvent être bien utiles quand votre enfant est tout petit.

Enfin, rappelez-vous que l’adolescence est une période compliquée à plusieurs niveaux.

Si votre enfant ne suit pas bien son traitement à 16 ans, il le fera quand il en aura 18.

Si les résultats de glycémie ne sont pas à l’objectif escompté, vous pouvez augmenter la fréquence des visites chez le diabétologue, ce qui va renforcer la surveillance en vous évitant d’entrer en conflit avec votre enfant.

Votre enfant a du mal à s’émanciper et gérer son traitement de façon autonome ? Chaque enfant a son propre rythme, même si l'objectif et de l'aider à développer son autonomie, il ne faut pas le pousser vers la rébellion... Renseignez-vous pour en savoir plus

Sources
Dr Randa Salet, diabétologue pédiatrique au CHU de Nîmes