Réouverture des restaurants : reprendre les bonnes habitudes pour garder un diabète équilibré

  • Description de l'image

La fin du confinement a sonné le retour à la vie normale. Et, dans ce cas, cela peut signifier la fin des petits plats maison ! Que ce soit pour un déplacement professionnel, un repas d’affaires, ou encore un moment entre amis ou famille, pas de panique ! Il faut savoir faire les bons choix et appliquer quelques principes simples pour que ces retrouvailles, avec les repas en extérieur, puissent être les plus équilibrées possibles.

La reprise… des bons réflexes 

Selon une enquête réalisée par CSA Research (1) durant le confinement, 28 % des diabétiques interrogés ont constaté une amélioration de leur équilibre glycémique. Parmi eux, 37 % étaient diabétiques de type 1 et 26 % de type 2.  36% des personnes interrogées n’ont pas vu d’évolution particulière tandis que seulement 17% ont noté un déséquilibre durant cette période. 

Pour retrouver sa routine tout en gardant un bon taux de glycémie, il faut repartir sur de bonnes bases pour essayer d'éviter qu’une hypoglycémie ou une hyperglycémie viennent déséquilibrer cette belle harmonie. Il existe quelques techniques simples à garder en mémoire. 

  • Évitez les restaurants type buffet. Non seulement, la nourriture est souvent plus riche, mais il est difficile de bien contrôler les quantités quand on a trop de choix…
  • Privilégiez si possible les restaurants affichant le logo « Fait maison » sur leur menu.  Pour le reconnaître, il s’agit d’une casserole dont le couvercle est un toit de maison avec une cheminée. Il permet d’identifier les plats réalisés à partir des produits frais ou bruts et ainsi de limiter la consommation d’aliments ultra-transformés.
  • Choisissez plutôt les formules entrée+plat ou plat+dessert afin de limiter les quantités.
  • Pensez à partager, que ce soit l’entrée ou le dessert, cela allègera la prise alimentaire.
  • À table, ne laissez pas la corbeille de pain à portée de main. 

Comment faire le bon choix ? 

Pour concilier équilibre nutritionnel et repas en extérieur, voici quelques astuces pour limiter les excès (2)

  • Pour l’entrée, privilégiez les légumes crus ou cuits : salade de crudités ou salade verte, endives, poireaux vinaigrette ou carottes râpées… Dans certains restaurants, le serveur vous amène l’huile et le vinaigre pour que vous puissiez assaisonner à votre guise. Si ce n’est pas le cas, pour une salade comme pour un plat, dans le doute, demandez à ce que l’on vous serve la sauce à part.
  • En plat, choisissez des protéines peu grasses comme une viande blanche ou optez pour un filet de poisson ou des œufs et n’oubliez pas de consommer des féculents (pâtes, riz,…) à tous les repas. Évitez les plats en sauce et les gratins ou autre crumble de légumes pour lesquels il est difficile d’estimer la quantité de glucides… mais souvent aussi de lipides !
  • Si vous optez pour un dessert, renseignez-vous sur sa composition et sa taille. Dans certains cas, le café ou le thé gourmand peut être une option intéressante, car les desserts sont en petites quantités, renseignez-vous toutefois au préalable sur leur composition. Proposez aux autres convives de goûter, c’est un prétexte pour partager sans en avoir l’air et cela peut vous permettre de garder le plaisir tout en limitant les excès !

Attention à la taille des portions 

Au restaurant, c’est souvent tout ou rien… Dans certains cas, on va chercher ce qu’il y a vraiment à manger dans l’assiette, tandis que dans d’autres, les assiettes ont l’air d’être prévues pour deux personnes ! Si vous ne connaissez pas le restaurant, observez les plats autour de vous, ou bien passez commande au fur et à mesure afin de vous rendre compte des quantités proposées. Autre piège : méfiez-vous de la taille des assiettes… parfois il est difficile de se rendre compte des quantités.

 

Un repas au restaurant peut être un moment de convivialité. Pour pouvoir en profiter, faites des choix simples et si vous vous êtes (trop) laissés tenter… pensez à alterner ce repas copieux avec un repas plus léger le lendemain. 

 

Références :

  • (1) Confinement et diabète. Etude CSA research. Julie Gaillot. Juin 2020
  • (2) Tenir le cap au restaurant. Damien Galtier. Nutritions et Endocrinologie, janvier-février 2010, vol.8, n°44