Diabète pendant la grossesse : quels risques pour le bébé ?

  • Description de l'image

Le diabète chez une femme enceinte entraîne des risques pour elle, mais aussi pour le bébé. Ceux-ci sont beaucoup mieux maîtrisés aujourd’hui qu’ils ne l’ont été autrefois, car les médecins savent aujourd’hui très bien comment prévenir les risques liés au diabète.

Quels risques pour bébé ?

La possibilité de perdre un bébé est présent pour toute grossesse : on comptabilise près de 15% de fausse-couches précoces. En cas de diabète mal maîtrisé, ce risque est doublé. Les risques de mort fœtale en fin de grossesse sont rares de nos jours.

Par ailleurs, les bébés nés de mères atteintes de diabète courent un risque relativement élevé de malformations – jusqu’à 15% selon les circonstances (contre 2,1% en l’absence de diabète). Ces malformations, notamment cardiaques, sont étroitement liées à l’hyperglycémie dans les premières semaines, celles où les organes se forment.

Le développement du fœtus en cas de diabète

Plus tard dans la grossesse, les enfants peuvent présenter une macrosomie, c’est-à-dire être plus gros que la normale (poids de naissance > 4 kg), ce qui rend l’accouchement plus difficile et augmente le recours à la césarienne.

À l’inverse, il arrive que les bébés aient une croissance fœtale inférieure à la normale, quand une hypertension artérielle ou un problème rénal chez la mère entraînent des anomalies dans les vaisseaux du placenta.

Les accouchements prématurés sont aussi fréquents en cas de diabète, ce qui est d’autant plus problématique que la maturation des poumons du fœtus est parfois plus lente.

Et après l’accouchement ?

Les accouchements prématurés sont aussi fréquents en cas de diabète, ce qui est d’autant plus problématique que la maturation des poumons du fœtus est parfois plus lente.

Après l’accouchement, il peut arriver que les bébés souffrent d’hypoglycémie en raison du traitement antidiabétique de la mère (en règle générale l’insuline, même pour les diabètes de type 2).

Les équipes informées du diabète de la femme enceinte se tiennent donc prêtes avec un traitement.

Comment protéger le bébé de ces risques ?

En raison de tous ces risques, les femmes atteinte de diabète qui souhaitent faire un enfant doivent absolument être suivies dès le projet de grossesse.

En effet, les malformations sont essentiellement liées à l’hyperglycémie, y compris dans les toutes premières semaines de la grossesse.

La clé lorsque vous avez le projet d’avoir un enfant, c’est donc de parvenir dès le moment de la conception à un équilibre parfait de la glycémie,ce qui implique d’utiliser une bonne contraception jusqu’à ce que vous soyez sûre que c’est le bon moment.

Si vous avez un projet de grossesse, parlez-en à votre diabétologue (ou médecin traitant) pour déterminer la bonne marche à suivre. En 2018, les femmes diabétiques ont en moyenne un peu plus d’enfants que les autres et ils naissent majoritairement à terme, par voie basse et sans malformations alors qu’il y a un demi-siècle, la grossesse était contre-indiquée chez la femme diabétique !

Vous êtes diabétique et vous avez envie de faire un enfant ? Le diabète n’a pas à être un frein  à votre projet. Retrouvez toutes les informations à ce sujet dans cet article.

Sources
Bouché, C. et al., Prise en charge de la grossesse au cours du diabète de type 1, référentiel de la Société Francophone du Diabète, 2010
(1)Ludvigsson, JF et al., BMJ 2018
Pr Jean-Jacques Altman, diabétologue, Hôpital Européen George Pompidou, auteur « Le Grand livre du diabète », éd. Eyrolles.