Incidence du gluten sur le diabète

  • Description de l'image

Si l’influence du patrimoine génétique dans le développement du diabète de type 1 est désormais établie, des études amènent, aujourd’hui, à reconsidérer les causes de cette pathologie comme étant multifactorielle.

 

Parmi les facteurs non génétiques impliqués dans l’apparition du diabète, on retrouve notamment des facteurs environnementaux qui, combinés à des prédispositions génétiques, amorceraient le processus de destruction des cellules bêta-pancréatiques.

À l’heure actuelle, des recherches se focalisent sur l’impact de l’alimentation (en particulier du gluten) sur la diversité et la fonction de la flore intestinale et ses conséquences sur le développement de maladies auto-immunes, en particulier du diabète de type 1.

Gluten, flore intestinale et diabète de type 1 : données d'actualités

Des études récentes1) menées sur des souris montrent qu’en cas d’exposition au gluten, le risque de développer un diabète de type 1 est plus important : des souris prédisposées à développer un diabète de type 1 et soumises à un régime sans gluten ne déclaraient un diabète de type 1 que dans 5% des cas versus 47% en cas de régime standard.

Chez ces mêmes souris, il a été observé que certaines bactéries de la flore intestinale constitueraient une protection contre le diabète de type 1. A contrario, d’autres seraient diabétogènes. L’exposition au gluten serait responsable de modifications significatives de cette flore intestinale. En effet, l’ingestion de gluten serait à l’origine d’une diminution de la concentration des bactéries protectrices du diabète de type 1 et d’une augmentation de celle des bactéries diabétogènes.

D’autres études2) ont montré une influence de l’ingestion de gluten sur la réponse inflammatoire, fortement impliquée dans l’apparition du diabète de type 1.

L’altération de la flore intestinale, notamment due à l’ingestion de gluten, pourrait donc être un facteur prédisposant au diabète de type 1 chez certains individus à risque et un facteur de l’apparition de celui-ci.

L’exploration du rôle spécifique de la flore intestinale dans le développement du diabète de type 1 pourrait permettre le dépistage ciblé de la maladie voire sa prévention et le développement de nouvelles thérapeutiques.

 
Sources :
1. Boerner BP, Sarvetnick NE. Type 1 diabetes: role of intestinal microbiome in humans and mice. Ann N Y Acad Sci. 2011;1243:103-18.
2. Marietta EV et al. Low Incidence of Spontaneous Type 1 Diabetes in Non-Obese Diabetic Mice Raised on Gluten-Free Diets Is Associated with Changes in the Intestinal Microbiome. PLoS ONE, 2013;8 (11): e78687