Des cellules souches contre le diabète

  • Description de l'image

En cas de diabète, les cellules bêta productrices d'insuline du pancréas ne fonctionnent pas correctement et même rapidement plus du tout chez les personnes atteintes d'un diabète de type 1.

Aujourd’hui, la seule alternative possible pour le patient est l’administration d’insuline par injections par stylo ou pompe a insuline, pour pallier l’absence de cette hormone.

Parmi les traitements faisant l’objet de travaux de recherche : la greffe de pancréas ou la greffe de cellules pancréatiques fonctionnelles.

À l'heure actuelle, ces techniques ne donnent pas complète satisfaction en raison du risque de rejet et du fait que les effets de la greffe d'îlots de Langerhans* ne sont pas durables.

Depuis plusieurs années, des travaux de recherche s'intéressent donc aux cellules souches pour développer des cellules bêta fonctionnelles.

Le principe ?

Modifier par thérapie génique des cellules souches embryonnaires ou des cellules souches pluripotentes adultes pour obtenir des cellules bêta pancréatiques.

Ces dernières pourraient être administrées à un patient diabétique de type 1.

Guérir le diabète de type 1 avec les cellules souches : où en est-on ?

Des travaux ont montré qu'il était possible de créer des cellules pancréatiques fonctionnelles à partir de cellules souches. Cependant, il reste encore à améliorer la qualité des cellules bêta obtenues et à trouver comment assurer la survie des cellules transplantées.

Avec un espoir, si on utilise les cellules souches du donneur, le système immunitaire des diabétiques de type 1 ne détruira pas les cellules bêta. Cela permettrait de pallier le manque de donneurs de cellules bêta et d'éviter les traitements par immunosuppresseurs qui suivent inévitablement une greffe.

Les chercheurs estiment qu'il faudra encore 10 à 15 ans pour que ces recherches donnent lieu à un traitement.

Pancréas artificiel : une technique au point

Les cellules souches pourraient révolutionner le traitement du diabète, mais ce n'est pas encore pour demain. D’autres pistes sont explorées, notamment le pancréas artificiel. Celui-ci est en avance par rapport aux autres techniques et pourrait être disponible d'ici la fin de la décennie si les nouvelles études cliniques sont concluantes.

Quel est votre avis sur les cellules souches ?

*  Les ilots de Langrehans sont des amas de cellules pancréatiques, comprenant des cellules bêta.
 
Source :
Pr Jean-Jacques Altman, Chef du service de diabétologie de l'hôpital européen Georges Pompidou