DT1 et DT2 : nos conseils pratiques pour éviter les complications rénales

  • Description de l'image

Le point commun de toutes les personnes présentant un diabète de type 1 ou de type 2, quelle que soit sa forme, est l’hyperglycémie chronique. À long terme, cette augmentation du taux de sucre dans le sang peut fragiliser les vaisseaux sanguins et les nerfs, favorisant ainsi l’apparition de complications au niveau de différents organes ou fonctions de votre organisme. Parmi elles, on retrouve les complications micro vasculaires qui touchent les petits vaisseaux sanguins et peuvent affecter le bon fonctionnement de vos reins. Toutefois, ce n’est pas une fatalité. Que vous soyez sous pompe à insuline, sous stylo à insuline ou encore sous médicaments, suivez consciencieusement votre traitement et adoptez une bonne hygiène de vie : arrêt du tabac, pratique d’une activité physique régulière et alimentation équilibrée. Pour éviter toute complication, votre objectif premier est d’équilibrer au mieux votre diabète. 

 

Nos conseils d’alimentation pour préserver vos reins

Même s'il n'y a pas d'aliment à proscrire pour préserver le bon fonctionnement rénal, tout est question de quantité et de modération : c’est une question d’équilibre au sens large ! Une alimentation variée et adaptée peut permettre de limiter le développement des problèmes rénaux. Suivez le guide…

Hydratez-vous ! 

Le rein agit comme un filtre dans votre organisme, il élimine les déchets présents dans le sang et produit l’urine en le filtrant. Vous devez veiller à avoir un apport de liquide adéquat tout au long de la journée. L’organisme a besoin en moyenne de 1,5 litre d'eau par jour.

Diminuez votre consommation de sel 

Une alimentation moins riche en sel permet de réduire vos risques d’hypertension artérielle et de calculs rénaux. Pour cela, privilégiez les aliments frais et les plats faits maison. Faites la part belle aux épices et aux herbes aromatiques pour parfumer vos plats tout en laissant la salière de côté. Si vous utilisez des aliments en conserve, pensez à les rincer sous l’eau claire avant de les préparer. L’hypertension artérielle a une incidence délétère sur les vaisseaux tout comme l’excès de sucre, son contrôle est donc tout aussi fondamental que celui de votre glycémie.

Limitez vos apports en graisses : lipides, LDL cholestérol… 

Si vous présentez un surpoids, limitez vos apports en graisses : en particulier votre consommation de fromages, de charcuteries, de beurre, de crème ou de viennoiseries. Un haut niveau de lipides, comme de cholestérol, a un impact négatif sur les parois des vaisseaux sanguins (développement d’athérome*) tout comme l’excès de sucre. 

Mesurez votre apport en protéines 

L’apport en protéines de qualité est essentiel au bon fonctionnement du corps, toutefois il faut éviter de les consommer à outrance et répartir leur prise tout au long de la journée. Il est recommandé de consommer chaque jour au maximum l’équivalent de 1 g de protéines/kilo de poids.Préférez les poissons et viandes maigres type volaille ou veau aux viandes de bœuf ou d’agneau. Attention, la viande n’est pas la seule source de protéines, la famille des légumineuses (lentille, haricot blanc, noix, pois chiche…) aussi, évitez de les associer dans un même repas.

Contrôlez-vous régulièrement

L’albuminurie ou protéinurie, c’est-à-dire la présence de protéines dans les urines, est le premier marqueur de la maladie rénale du diabète. N’oubliez pas que les maladies rénales sont asymptomatiques, la prévention est donc essentielle ainsi que la réalisation de vos bilans annuels !  De même, plus la prise en charge d’une complication est précoce, plus il y a de chance d’enrayer sa progression.  

 

Retrouvez des informations complémentaires sur les complications en cliquant ici : 

https://www.dinnosante.fr/fre/20/les-complications

 

Attention, certains médicaments notamment les anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’ibuprofène (AINS), ont des répercussions toxiques sur les reins, ne prenez pas les médicaments même sans ordonnance sans en parler au préalable avec votre équipe soignante.

 

*Athérome : Accumulation de divers éléments (lipides, glucides complexes, sang, tissus adipeux, dépôts calcaires) sur la paroi interne d’une artère, qui peut provoquer une diminution du diamètre de celle-ci, pouvant réduire le volume de la circulation sanguine.

Références :

  1. Néphropathie diabétique : les complications rénales du diabète. Fédération française des diabétiques. www.federationdesdiabetiques.org.
  2. Les complications rénales du diabète. Les livrets Repères Diabète de l’assurance maladie.  MAJ juillet 2017. 
  3. Je veille sur la bonne santé de mes reins. Ameli le site de l’Assurance Maladie. Ameli.fr. Mis en ligne : 29 août 2018.
  4. Bien manger pour la santé du rein: conseils aux personnes atteintes de maladie rénale chronique. National Institute of Diabetes and digestive and Kidney Diseases. https://www.niddk.nih.gov/health-information/kidney-disease/chronic-kidney-disease-ckd/eating-nutrition/bien-manger-sante-rein