Hypertension et diabète, à soigner de concert

  • Description de l'image

Diabète et hypertension artérielle sont deux maladies étroitement liées : mêmes facteurs d’apparition de la maladie, mêmes effets négatifs sur les artères, et risques communs de complications.

Comment reconnaître l’hypertension et la soigner ?

Qu’est ce que l’hypertension artérielle ?

La pression artérielle mesure la force avec laquelle les battements du cœur propulsent le sang dans les artères.

Pour connaître la pression artérielle, il vaut mieux la mesurer soi-même régulièrement, à la maison, en condition de repos.

On parle d’hypertension artérielle quand cette pression est trop forte (supérieure à 140/90). Un excès de pression fatigue le cœur et use les artères.

Les complications possibles de l’hypertension sont nombreuses :

  • accident vasculaire cérébral,
  • accident cardiovasculaire,
  • rétinopathie,
  • problème rénal.

Les diabétiques, souvent hypertendus

Diabète et hypertension sont deux maladies souvent associées, car elles ont de nombreuses causes communes :

  • le surpoids,
  • l’obésité,
  • la sédentarité,
  • etc.

 

Environ 80% des diabétiques de type 2 souffrent aussi d’hypertension et inversement, les diabètes de type 2 surviennent plus fréquemment chez les hypertendus.

Souvent, l’hypertension apparaît d’ailleurs avant même que le diabète ne se déclare.
De plus, le diabète rend aussi les artères plus rigides, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle.

Hygiène de vie et traitement régulier, le cocktail gagnant

Lutter contre l’hypertension passe avant tout par l’adoption de bonnes habitudes :

  • contrôler son poids,
  • manger peu salé,
  • éviter de consommer de l’alcool en excès,
  • pratiquer une activité physique régulière.

Chez les personnes diabétiques, ces recommandations s’accompagnent généralement d’un traitement médical. Ce traitement est à prendre régulièrement chaque jour : gare à la négligence et à l’effet “yo-yo” qui entraîne des pics d’hypertension et augmente le risque d’accident.

Ce traitement supplémentaire peut sembler contraignant pour une personne diabétique, mais il est essentiel à sa santé.

Source :

Pr Philippe MOULIN (CHU Lyon)