Enfant diabétique : éviter la douleur des piqûres d’insuline

  • Description de l'image

Une piqûre, ça fait mal, tout le monde sait ça. La première solution pour diminuer la douleur, c'est donc de faire moins d'injections. C'est possible grâce à la pompe à insuline, qui permet de limiter l’acte douloureux à environ deux fois par semaine au moment de changer le cathéter.

En dehors de cela, il y a aussi l’i-Port AdvanceTM de Medtronic*. Ce petit accessoire de trois centimètres de diamètre est un port d'injection. Il est relié à une canule qui est insérée sous la peau, et les injections se font ensuite dans le port et non dans la peau, donc sans la moindre douleur. Le port peut rester en place plusieurs jours, y compris pour dormir, faire du sport ou se doucher.

I-Port AdvanceTM de Medtronic1 et pompes à insuline peuvent être utilisés chez les enfants, pour tous les âges, n'hésitez pas à en parler avec votre diabétologue pour évaluer si la solution vous convient.

Mieux gérer le moment de la piqûre

Même si vous diminuez le nombre d'injections, elles restent nécessaires de temps en temps. Mais, dans ce cas aussi, on peut diminuer la douleur. D'abord en choisissant bien le lieu d'injection et en piquant à chaque fois à des endroits différents. Mais surtout, dans le cas des enfants, en utilisant des astuces qui feront que la douleur ne sera pas la seule sensation ressentie au moment où l’on utilise l’aiguille :

  • Mettre de la musique ou faire un bruit surprenant
  • Montrer un dessin animé, des bulles, un jouet qui fait de la lumière…
  • Faire réfléchir en posant une devinette, une question compliquée, en demandant d'inventer une histoire…
  • Diffuser un parfum plaisant
  • Ajouter une sensation agréable comme une caresse ou un baiser en même temps que la piqûre

Le but est toujours le même : que le cerveau ne soit pas envahi par le seul signal de la douleur, ce qui rend l'expérience émotionnellement plus difficile à gérer. Les adultes peuvent le faire d'eux-mêmes, mais les plus petits ont besoin d'aide…

Indulgence et expérience

Il y a un autre conseil pour ne pas devoir piquer trop souvent : faire en sorte que chaque injection soit utile ! En d'autres termes, piquer toujours correctement, au bon endroit, et au bon moment. Pour cela, une formation correcte auprès d’un médecin ou par exemple d’une l'infirmière qui fait le suivi pour le traitement par pompe à insuline, est indispensable. N'hésitez pas à demander de l'aide !

Envie d’en découvrir davantage sur le dispositif i-Port Advance™ de Medtronic* ? Retrouvez toutes les infos sur le produit sur dinnostore.fr

Source : Pediadol
Centre national de ressources de lutte contre la douleur
*Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de cette réglementation, le marquage CE.