Hyperglycémies : la balle est dans votre camp !

  • Description de l'image

Sans diabète, quand la glycémie augmente, l’insuline est sécrétée de façon adaptée par le pancréas, et elle « ouvre » les cellules qui vont alors pouvoir stocker ou consommer le sucre (ou glucose) présent dans le sang. En cas de diabète, ce mécanisme n’est pas fonctionnel et le sucre reste dans le sang : c’est l’hyperglycémie. Si elle est très élevée et que l’on ne fait rien, elle peut être à l’origine d’une complication aiguë très grave, le coma acido-cétosique, qui conduit en réanimation. C’est cependant un cas rare une fois que le diabète a été diagnostiqué.

Si l’on a l’habitude de dire que l’hyperglycémie est discrète, c’est parce que les « petites » hyperglycémies, liées à un traitement insulinique pas très bien suivi, ou à des contrôles de la glycémie qui s’espacent un peu trop, n'entraînent parfois aucun symptôme perceptible. Cependant, elles alimentent tout de même des complications qui se construisent sur de nombreuses années : atteinte aux reins, aux yeux, aux nerfs, aux vaisseaux sanguins, etc. Mais ce n'est pas la seule raison de se méfier d'un taux de sucre qui monte au-dessus des objectifs..

Pourquoi l’hyperglycémie est-elle à éviter au jour le jour ?

L’excès de sucre au long cours dans le sang entraîne les complications mentionnées plus haut, mais ce que l’on ne réalise pas toujours, c’est que les cellules ont absolument besoin de ce sucre : c’est leur carburant. En cas d’hyperglycémie, elles ne le reçoivent pas et cela entraîne des symptômes qui ne sont pas toujours reconnus : fatigue, manque d’énergie, de concentration, performances sportives diminuées… Pour lutter, une seule solution : l’administration adaptée d’insuline qui va faire diminuer la glycémie en alimentant les cellules en glucose. Le problème, c’est que ce traitement est contraignant, et qu’il faut le faire plusieurs fois par jour. 

Deux questions au Dr Sylvie Loison, diabétologue à l’Hôpital Robert-Debré

Pourquoi est-il important de ne pas rester en hyperglycémie ?

Une glycémie excessive n’est pas dramatique sur le court terme, mais il ne faut pas que cela dure trop longtemps pour les raisons expliquées plus haut. Mais surtout, quand on suit bien son traitement, on se sent mieux, en classe, en sport, et autres, et cela permet de prévenir le risque de complications à long terme qui obligeront à des traitements supplémentaires ennuyeux.

Quel est le message que vous souhaiteriez faire passer aux patients ?

Le plus important à réaliser concernant les complications de l’hyperglycémie, ce n’est pas qu’elles sont graves, mais qu’elles sont aujourd’hui évitables. Et que, comme elles apparaissent sur le long terme, on a le temps d’agir, de faire les choses bien, en tous cas au mieux.

Avec vos soignants et votre entourage, vous pourrez trouver, parmi les différentes et nombreuses options disponibles pour surveiller la glycémie et administrer de l’insuline, les solutions qui respectent le mieux votre style de vie.

En résumé, trois objectifs pour un meilleur équilibre de vie au quotidien :

  • des glycémies dans les objectifs vous mettant à l’abri des complications à l’avenir,
  • des hypoglycémies les plus rares possible,
  • et surtout, être heureux et profiter de la vie.

 

Vous n’êtes pas sûr(e) de bien gérer votre glycémie ? Découvrez tous les outils Dinno Santé qui vous aideront à la mesurer.