Quel régime alimentaire quand on est diabétique ?

  • Description de l'image

Le suivi du diabète est basé sur un triptyque rassemblant : l’alimentation, le traitement et l‘activité physique.Il n’y a pas d’alimentation spéciale pour les personnes diabétiques, la bonne façon de se nourrir est celle qui est recommandée à toute la population : une alimentation variée et équilibrée. Retour sur les principales recommandations pour un bon équilibre alimentaire au quotidien.

La fin des idées reçues et des diètes strictes

Mettons fin aux idées reçues, lorsque l’on est diabétique, l’alimentation fait partie du traitement mais ce n’est pas l’unique préoccupation. Même si bien sûr, elle influe sur votre équilibre glycémique et sur votre poids, c'est donc un élément à prendre en compte pour améliorer votre qualité de vie au quotidien. Car un diabète équilibré, c’est autant de désagréments en moins ! Les progrès des traitements pour le diabète ont permis d’envoyer aux oubliettes les diètes strictes auxquelles étaient autrefois soumises les personnes diabétiques. Alors, rassurez-vous, surveiller ce que l’on mange n’équivaut pas à se priver de tout ! 

Une question d’équilibre

Les personnes diabétiques peuvent manger de tout… et doivent manger de tout ! Aucun aliment n'est interdit, c’est une question de dosage. La prise alimentaire doit être répartie tout au long de la journée et doit représenter 3 repas par jour plus une collation éventuelle. La variété est un des fondements de l’alimentation équilibrée. Gérer son alimentation, c’est tout d’abord manger en quantité raisonnable c’est-à-dire en fonction de votre profil (poids, sexe, glycémie) mais aussi en relation avec votre activité physique. Des portions trop importantes peuvent favoriser une prise de poids. Une assiette équilibrée contient pour moitié des légumes, l’autre moitié est divisée avec 1/4 de féculents et 1/4 de protéines (viandes, poissons ou œufs), à compléter avec des laitages.

Des recommandations pour tous !

Afin d’y voir plus clair, le Programme National Nutrition Santé (PNNS) donne quelques conseils  généraux : 

  • manger au moins 5 fruits et légumes par jour (3 portions de légumes et 2 fruits),
  • consommer un produit céréalier à chaque repas (selon l’appétit), 
  • consommer 2 produits laitiers par jour (par exemple un yaourt nature et un morceau de fromage), 
  • limiter la consommation de viande (porc, bœuf, veau, mouton, agneau et abats) à 500g par semaine. Alterner la viande, la volaille, le poisson, les œufs et les légumes secs pour une bonne répartition des protéines, 
  • privilégier les apports en “bonnes graisses” comme par exemple : avocat, poissons gras (hareng, saumon, maquereau),  et les apports en graisse d’origine végétale (huile d’olive, de tournesol, de lin ou de colza),
  • boire de l’eau en quantité suffisante (au moins 1,5 L par jour),
  • quand c’est possible, privilégier le fait-maison et les produits frais, ou encore les aliments en conserve ou surgelés peu transformés.

Les glucides en question…

Les glucides ne sont pas interdits, car comme pour les personnes non diabétiques, ils sont la principale source d’énergie pour l’organisme. Il est recommandé de les consommer dans le cadre des repas, plutôt qu’en dehors et de les répartir sur l’ensemble de la journée. Il est important de distinguer les glucides simples (sucre de table, fruits, et aliments au goût sucré), des glucides complexes (féculents, pains complets, céréales…).Toutefois, il est conseillé de bien les choisir et surtout d’éviter les sucres dits gratuits : sodas, boissons sucrées, bonbons. 

 

De manière générale, il faut répartir les apports nutritionnels au cours des différents repas et éviter le grignotage entre deux. Manger de tout en quantité raisonnable et comprendre que l’équilibre alimentaire ne se fait pas sur un seul repas mais sur une semaine.

 

Retrouvez notre article sur les idées reçues dans l’alimentation des diabétiques