Comment choisir l’endroit où s’injecter correctement l’insuline ?

  • Description de l'image

Quels sont les « bons » sites d’injection ?

Les cuisses, le haut des bras, le ventre jusqu’aux côtes et le haut des fesses, voici les sites conseillés pour  s’injecter de l’insuline.

Leur point commun, c’est qu’ils présentent entre la peau et le muscle une bonne couche de tissu sous-cutané, un tissu graisseux qui va se charger d’absorber l’insuline pour qu’elle fasse diminuer la glycémie.

Changer de site d’injection : l’essentiel !

Si l’insuline est injectée toujours au même endroit, la peau va en subir les conséquences comme s’abîmer et, éventuellement, développer des amas graisseux appelés lipodystrophies.

En plus d’être inesthéthiques, ces zones sous-cutanées trop sollicitées diminuent la capacité de résorption de l’insuline et rendent le traitement moins efficace.

Pour éviter les lipodystrophies, il est donc essentiel de ne pas injecter l’insuline toujours au même endroit. Il faut varier les sites d’injection : abdomen, bras, cuisses, fesses (BAC : Bras Abdomen, Cuisse : mémotechniques).

Le schéma peut être choisi par le/la patient(e) sur conseil de son médecin. Certain(e)s dessinent un tourbillon sur tout le corps, d’autres changent de site selon les heures (bras au matin, abdomen à midi, cuisses le soir par exemple).

Le plus important est de garder ce schéma en tête pour laisser une zone se reposer, idéalement plusieurs semaines, entre deux injections.

Éviter tous les endroits où la peau est abîmée ou irrégulière

Si votre peau est irritée, enflammée ou abîmée, il faut éviter d’y injecter de l’insuline.

En effet, le traitement du diabète compte sur le bon fonctionnement du tissu sous-cutané pour absorber l’insuline. Si ce n’est pas le cas, l’absorption peut être trop rapide ou trop lente, ce qui va entraîner un déséquilibre de la glycémie.

Si vous constatez de l’eczéma, une cicatrice ou une rougeur, changez de site d’injection dans la mesure du possible.

Tenir compte du timing

Si le muscle auprès duquel l’insuline est injectée est très sollicité dans les heures qui suivent l’injection, il est possible que l’absorption soit perturbée. Il est donc conseillé de tenir compte d’éventuelles séances de sport pour faire les injections au « bon » endroit.

Pour éviter les anomalies (irrégularités) de la peau type lipodystrophie, il faut varier les sites d’injections de l’insuline. Retrouvez toutes nos astuces sur le Dinno Mag pour suivre le traitement par multi-injection en toute tranquillité.

Sources 
Dr Dominique Pâris, diabétologue et praticien hospitalier au CHRU de Strasbourg