Quand la glycémie fait des siennes

  • Description de l'image

Pas toujours facile de stabiliser une glycémie… Même après plusieurs années, vous vous sentez parfois dépourvu face à un passage soudain d’hyperglycémie à hypoglycémie (ou l’inverse), dont vous ne comprenez pas la raison ? Le diabète est une maladie qui évolue. Il est donc normal de réajuster le traitement de votre enfant ou son alimentation au fil des années, par exemple au moment d’une poussée de croissance, de la puberté, etc.

La technique, au détail près

Les causes d’une instabilité glycémique sont innombrables. Les premières sont d’ordre technique : une petite erreur de manipulation de la pompe à insuline peut sensiblement faire varier le taux de sucre dans le sang. Par exemple, si vous laissez l’insuline dans le réfrigérateur et la sortez au moment de l’injection, l’insuline ne doit pas être injectée immédiatement, il est conseillé d’attendre 1 heure avant sa première utilisation, sinon son action sera altérée. Par ailleurs, le fait d’insérer le cathéter dans des zones très différentes – passer de la cuisse au bras par exemple – est nécessaire, mais peut aussi faire varier votre glycémie. En effet, l’insuline est absorbée différemment en fonction des sites d’insertion, et parfois du moment où la pose a été effectué. Il est aussi indispensable de bien purger le système avant de poser le cathéter pour éviter les bulles d’air. Ces quelques écueils sont à éviter car ils peuvent impacter la glycémie de votre enfant.

Une alimentation saine, votre meilleure alliée

Les secondes causes possibles sont d’ordre diététique. Un petit écart alimentaire arrive à tout le monde, mais pour un diabétique, cela peut déséquilibrer la glycémie. Il semble même que le simple ordre dans lequel on mange les aliments modifie la glycémie après le repas1. Il y a également un cas de figure, très rare, qui peut expliquer ces variations : la gastroparésie diabétique, une complication du diabète qui peut apparaître après plusieurs années de maladie. Consultez votre diabétologue si votre enfant présente des symptômes digestifs (nausées, vomissements, sentiment d’estomac plein).

Quelques bons conseils

Il y a une série de petites astuces qui peuvent vous aider face à des glycémies qui paraissent surprenantes. En voici quelques-unes :

  • Tenez un carnet de bord des repas et activités physiques. Cela permettra à votre médecin d’établir plus facilement un diagnostic des variations.
  • Lorsque votre enfant porte une pompe à insuline, vérifiez qu’elle fonctionne correctement, en demandant conseil à l’infirmière de votre prestataire de santé.
  • Souvenez-vous que certaines maladies ou médicaments peuvent affecter la glycémie. Aucun traitement ne doit être pris sans que la question du diabète n’ait été abordée avec le médecin qui le prescrit.
  • Lorsque les variations de votre enfant affectent la qualité de vie, même si l’hémoglobine glyquée est à l’objectif recommandé, consultez dès que possible le diabétologue de votre enfant. Il déterminera les causes de ces variations, et adaptera le traitement.

Renseignez-vous ! Chaque jour, de nouvelles informations sortent à propos du diabète, que ce soit à propos du matériel de traitement ou de la maladie. Sur Dinno Mag, rafraîchissez donc régulièrement vos connaissances pour évoluer avec votre temps. 

Sources :
https://www.sfdiabete.org/files/files/JNDES/2017/jndes_2017_rivelinehanaire.pdf 
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1262363614724176 
1. Pediatr Diabetes. 2018 Jun;19(4):809-815. doi: 10.1111/pedi.12640. Epub 2018 Mar 12.

 

Article validé par : Pr Jean-Jacques Altman, diabétologue.