Les nuits, mon enfant et ses hypoglycémies nocturnes

  • Description de l'image

Quand on vit avec un enfant diabétique, les nuits ne sont pas toujours des moments faciles et reposants. Il peut en effet arriver que la glycémie de l’enfant baisse trop pendant la nuit, ce qui peut déclencher un réveil très désagréable et angoissant, et même dans de très rares cas un malaise sévère, voire un coma dû au manque de sucre. Pour les parents d’enfants atteints de diabète, les nuits sont donc perturbées dans certains cas par les hypoglycémies qui se produisent, et bien souvent par l’angoisse d’une hypoglycémie même si celle-ci ne se matérialise pas !
Pour prévenir cela, il est nécessaire de vérifier la glycémie de l’enfant au moins une fois au cours de la nuit. Votre diabétologue vous indique le nombre de contrôles nécessaires pendant la nuit ainsi que les doses d’insuline adaptées pour votre enfant.

Laissez la technologie vous aider !

Un élément peut vraiment rendre vos nuits plus faciles : la mesure du glucose en continu avec un système comme le Dexcom G5, couplée à l’installation sur votre smartphone de l’application Dexcom Follow. L’alarme hypoglycémie fixé à <55 mg/dL, vous permettra d’agir rapidement auprès de votre enfant. Avec ce dispositif, vous connaissez en effet à tout moment le taux de glucose de votre enfant, et vous pouvez le contrôler depuis votre lit, sans devoir vous lever. De plus, vous pouvez régler les paramètres de l’application de manière à être alerté lorsque le taux de glucose est trop bas ou trop élevé même au cours de la nuit.

Se rendormir, c’est la clé !

Avec les alertes émises par ce dispositif, certains réveils peuvent être inévitables. Apprenez des astuces qui peuvent vous aider à vous rendormir :

  • Faites un peu de méditation ou d’autohypnose – il existe de nombreuses applications spéciales pour vous l’apprendre, mais aussi des livres.
  • Buvez une boisson apaisante, comme une tisane au miel ou une tasse de lait
  • Faites un rituel apaisant : lire quelques pages d’un livre, ouvrir la fenêtre pour respirer de l’air frais, etc.
  • Et toute autre chose qui vous aidera à vous détendre !

Soyez rassuré par les alertes

Grâce à la mesure du glucose en continu, vous pouvez être rassurés d’être car vous serez réveillé par le dispositif, en fonction des réglages que vous aurez personnalisés, ou de l’unique alarme fixée à 55mg/dL. Si vous êtes plusieurs à gérer les nuits de votre enfant, vous pouvez vous organiser en partageant les “gardes” par personne : le partage peut par exemple se faire par nuit (pour qu’il n’y ait jamais deux nuits perturbées de suite), par horaire (une personne gère le début de nuit et l’autre la fin, pour assurer à chacun un minimum d’heures de sommeil) ou autre encore. Tout dépend de vos habitudes et aussi de vos activités pendant la journée.

Prenez votre sommeil au sérieux

Vos nuits sont perturbées, c’est inévitable, mais vous pouvez tout de même préserver votre sommeil. Allez vous coucher plus tôt, faites des siestes si vous en avez la possibilité pendant la journée, pour garder un nombre raisonnable d’heures de repos. Une étude montre bien que le manque de sommeil des parents nuit à leur capacité à faire face au diabète (1)… Et ne laissez surtout pas traîner un problème de sommeil qui perturbe vos journées : parlez-en à un médecin, il existe des solutions.

Pour protéger vos nuits, avez-vous déjà pensé à la surveillance de la glycémie à distance ?


(1) Jones Herbert, L. et al., Behav Sleep Med. 2015 Jul 4 ; 13(4) : 308-323