Examen, stress, pourquoi ma glycémie fait des vagues ?

  • Description de l'image

Quand on vit 24h/24 avec son diabète, il y a parfois des journées plus difficiles que d’autres et notamment celles qui sont décisives comme lorsque l’on doit passer un examen. Brevet, bac, concours ou partiels sont des caps pas toujours faciles à passer, dont la réussite est bien sûr conditionnée par votre travail mais aussi par votre forme physique. Or, le stress peut venir perturber le bon déroulement  d’un examen et avoir des conséquences sur le contrôle du diabète

Stress : quelle influence sur la glycémie ?

Il faut savoir que chaque changement émotionnel agit sur la glycémie. Le stress est une réaction du cerveau devant une situation nouvelle à laquelle on ne pense pas pouvoir être capable de faire face. Les signaux envoyés par le cerveau vont libérer plusieurs sortes d’hormones (adrénaline, cortisol…) qui ont pour effet immédiat de faire augmenter le taux de sucre dans le sang. De plus, lorsque l’on est stressé, il n’est pas rare de compenser. En effet, en réaction, on peut manger plus ou moins que d’habitude, privilégier des aliments sucrés car plus réconfortants… Et, ces comportements auront, eux aussi, une influence sur le taux de la glycémie. Savoir reconnaître les sources de stress et réagir de manière adéquate sont les premiers pas vers une glycémie plus équilibrée et une meilleure réussite ! 

Apprendre à apprivoiser son stress 

Les examens font partie de la vie de tout élève ou étudiant qu’il soit diabétique ou non. Ils sont souvent générateurs d’inquiétude et de stress. Plus tard, dans la vie d’adulte les rendez-vous pour les stages ou les entretiens d’embauche, la prise de paroles devant les collègues… pourront également être des sources de stress. Le meilleur moyen est donc d’apprendre à l’apprivoiser.  

Les personnes diabétiques sont sans doute un peu plus perfectionnistes que les autres, parce que la vie avec un diabète oblige à se contrôler, à se surveiller plus que les autres… Ce peut être une formidable qualité mais c’est également une raison de se stresser sans doute un peu plus que la moyenne. 

Il faut essayer d’avoir un certain lâcher-prise… Bien sûr, pas dans la gestion du diabète, mais dans la façon d’appréhender les examens. Il ne faut pas les voir comme des obstacles, mais comme des niveaux de progression. Si vous avez fait le nécessaire pour les révisions, il n’y a alors aucune raison que vous ne soyez pas capable de répondre aux questions qui vous seront posées.

Se reconnecter avec soi-même

Les révisions c’est important mais, être en forme pour passer les épreuves l’est encore plus ! Il est essentiel de réserver dans votre planning des moments dédiés à votre bien-être et à votre équilibre. Il existe différents outils pour gérer le stress. Organisez des temps rien que pour vous, prenez une longue douche ou un bain chaud, instaurez des moments de détente en famille et avec vos amis. Programmez-vous une activité manuelle ou culturelle que vous aimez faire, qui vous procure du bien-être. Même en période d’examen, il faut prendre le temps de pratiquer une activité physique de façon régulière. Sortez prendre l’air, marchez, si vous êtes adepte du jogging, allez courir ou allez faire quelques longueurs à la piscine… En parallèle, des séances de méditation peuvent également aider à se détendre et à recharger les batteries.

Petits conseils le jour J

  • Pensez à prendre un bon petit déjeuner, c’est une habitude quotidienne indispensable lorsque l’on est diabétique mais encore plus primordiale les jours importants.
  • Avant une présentation orale, un exposé devant la classe ou avant un examen :  il faut avoir le réflexe de contrôler votre taux de glycémie. Soyez vigilant afin qu’une hypoglycémie ou une hyperglycémie ne vienne pas perturber votre examen ou votre travail.
  • La veille, préparez une trousse avec votre matériel de contrôle. Vérifiez également que vous avez des piles de rechanges…
  • Il est aussi important d’être prévoyant. Pensez à prendre des morceaux de sucres afin d’anticiper une hypoglycémie mais aussi de quoi faire une collation : un paquet de biscuits secs, une barre de céréales, une compote à boire.
  • En cas de glycémie un peu basse avant l’examen, pensez à vous resucrer. Outre un apport en glucides correct, il est important de veiller à être bien hydraté. Prenez une bouteille d’eau avec vous.

 

Lisez notre article sur le Dinno Mag pour en savoir plus sur les hyperglycémies